24H_Spa15-ABP-1118.jpg

Histoires

Rêve de gosse

Cette fois, c’était la bonne.
Vous n’étiez pas nombreux à le savoir, j’ai gardé le secret jusqu’à maintenant mais j’y étais. Après toutes ces années passées à regarder la course devant la télé, après deux tentatives avortées en 2014 & 2015, j’ai enfin goûté aux 24 Heures du Mans !

Mythique. Magique. Unique.

Le Mans dépasse l'imaginable...

Pour moi, c’était plus qu’un objectif. C’était un aboutissement, un rêve. Mais c’est sans vraiment savoir ce qui m’attendait que je suis parti à la découverte de la plus grande et de la plus belle course automobile de cette planète. Bien sûr, j’avais mon idée sur le circuit de la Sarthe, sur les infrastructures mises en place ou sur le public attendu. Pourtant, quand je suis arrivé là-bas, rien n’était comme je l’avais imaginé. Peut-être parce que Le Mans dépasse l’imaginable...

Aujourd’hui encore, j’éprouve des difficultés à mettre des mots sur cette expérience incroyable. C’était mythique, magique, unique ! Mythique comme chaque centimètre carré de ce circuit qui regorge d’histoire, de caractère. Magique comme chaque minute de cette course palpitante. Unique comme l’engouement du public pour cet événement.

Une fête populaire avant tout.

Une passion qui n'a pas d'âge.

En y allant uniquement pour la parade des pilotes et la course, je savais que le séjour allait être court, beaucoup trop court, que j’allais devoir en profiter un max, tirer le meilleur de chaque moment passé derrière le rail. Et avec deux semaines de recul, je peux en toute honnêteté dire que je suis satisfait des photos et des souvenirs que j’ai ramenés. Néanmoins, la joie d’avoir pu y participer est tout aussi grande que la frustration de ne pas avoir passé plus de temps en piste. Je n’avais qu’un accès temporaire au circuit et les quatre petites heures par jour dont je disposais sont passées à une allure folle. Ceci dit, je pense que c'est une excellente excuse pour y retourner ! Il ne reste plus que 351 jours...

Merci à vous tous qui m’avez permis de faire de ces 24 Heures du Mans un souvenir inoubliable.