24H_Spa15-ABP-1118.jpg

Histoires

Un goût de trop peu

Après trois manches archi-disputées, ce Rallye de Wallonie 2016 semblait plutôt prometteur. Une nouvelle bagarre Loix-Princen s’annonçait et cette fois, la météo risquait bien de s’en mêler. Cependant, une question restait tout de même en suspens. François Duval allait-il pouvoir rivaliser avec les deux avions de chasse du championnat et jouer les trouble-fête ce weekend?

Et bien, disons qu’il n’a pas fallu attendre longtemps pour avoir la réponse... Après les deux passages sur les pavés détrempés de la Citadelle, Duval en avait collé dix à tout le monde. Net et sans bavure.

Mais la bataille tant attendue fut de - trop - courte  durée. A mesure que la journée du samedi avançait, les déceptions s’enchaînaient. Un meilleur temps puis un tonneau pour Kris Princen, un problème mécanique pour Chris Van Woensel, une sortie de route pour David Bonjean et du coup, Freddy Loix qui joue la montre. Bref, sous cette pluie battante, c’est Duval, encore lui, qui a dominé du début à la fin. Enfin, presque jusqu’à la fin…

Dudu a dominé du début à la fin.

Enfin, presque...

Alors qu’il avait relégué Freddy Loix à plus de 26 secondes, notre François national s’est lui aussi fait piéger, dans l’ultime spéciale du samedi, anéantissant tout suspense. La paire Loix-Gitsels pouvait donc s’offrir une petite balade dominicale dans les campagnes namuroises et filer vers une quatrième victoire consécutive. Heureusement, la lutte pour la deuxième et troisième place fut acharnée entre Xavier Bouche, Vincent Verschueren et Guillaume Dilley. Schur a tout donné jusqu’au dernier mètre mais Bouche a résisté. Quant à Dilley, le malheureux fut contraint d’ôter le casque suite à un souci d’embrayage.

Pourtant Fast Freddy l'avait dit, “pour être sur le podium, il faut d’abord être à l’arrivée”...